Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du syndicat Sud Collectivités territoriales Basse-Normandie
  • : Syndicat Sud défense des agents des collectivités territoriales : dans les mairies, communauté d'agglomération, Intercom, Sivom, Communauté de Communes, école de musique, bibliothèques, service des ordures ménagères, espaces verts, piscine, école, collège, lycée
  • Contact

Sud Ct Bn

  • Sud Collectivités Territoriales Basse-Normandie
  • Sud CT Basse-Normandie
 23 Rue Pasteur 14120 Mondeville
 Tel : 02 31 44 49 83 - 06 33 15 92 63 
 mail : sudctbn(a)gmail.com
Permanences le lundi, mercredi, Jeudi, Vendredi
et sur Rdv
  • Sud CT Basse-Normandie 23 Rue Pasteur 14120 Mondeville Tel : 02 31 44 49 83 - 06 33 15 92 63 mail : sudctbn(a)gmail.com Permanences le lundi, mercredi, Jeudi, Vendredi et sur Rdv

Recherche

Penser, c'est déjà désobéir...

et désobéir, il faudra bientôt y penser!
 

 

16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 11:51

 

 

 

 

Lire le communiqué

Repost 0
Published by Sud Collectivités Territoriales Basse-Normandie - dans Retraites
commenter cet article
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 11:00
RETRAITES 2013

Retraites 2013

Les pistes sur lesquelles le gouvernement travaille

Ces mesures s’inscrivent pour l’essentiel dans une seule logique : faire payer au maximum les salarié-es et retraité-es d’aujourd’hui et de demain !

Lire le tract de Solidaires

Une semaine d'actions est prévue à partir du 7 octobre pendant le débat parlementaire    

 

signez la pétition du collectif : http://www.retraites2013.org/

Repost 0
Published by Sud Collectivités Territoriales Basse-Normandie - dans Retraites
commenter cet article
5 septembre 2013 4 05 /09 /septembre /2013 14:44

Manifestation Mardi 10 septembre à Caen Place St Pierre à 10h30

Travailler plus longtemps, ce serait naturel ?

 L’argument a été employé à chaque contre-réforme : on vit plus vieux, on doit donc travailler plus longtemps !

 C’est oublier le chômage, la précarité, le recul de l’espérance de vie en bonne santé… et surtout le fait que la productivité et les profits ne cessent d’augmenter.

 Il n’y a nul besoin de travailler plus longtemps, sauf pour remplir toujours plus les poches des patrons et des actionnaires.

L’allongement de la durée de cotisations conduit à une retraite plus tardive et à des pensions plus faibles pour tous et toutes !

Un problème de financement ? Non, de répartition de la richesse !

 Conseil d’Orientation des Retraites, rapport Moreau, gouvernement, tous mettent en avant le besoin de 20 milliards d’euros pour 2020.

 40 milliards d’euros ont déjà été pris dans les poches des salarié-es (en activité, au chômage ou en retraite) par l’allongement de la durée de cotisations, le recul de l’âge de la retraite, l’instauration de la décote, la désindexation des pensions par rapport aux salaires, l’augmentation du nombre d’années prises en compte pour le salaire de référence, la baisse du rendement des complémentaires.

 Ce sont les salarié-es qui produisent la richesse collective. Nous ne devons rien à celles et ceux qui nous la confisquent en s’appropriant le fruit de notre travail. Imposons une autre répartition des richesses, et les 20 milliards pour les retraites seront bien vite trouvés !

20 milliards d’ici 2020 ? La fraude fiscale, c’est 80 milliards par an !

le tract 1

Le tract 2

Le préavis de grève pour les Territoriaux

Repost 0
Published by Sud Collectivités Territoriales Basse-Normandie - dans Retraites
commenter cet article
5 septembre 2013 4 05 /09 /septembre /2013 00:00

Les organisations syndicales CGT, CGT-FO, FSU, Solidaires appellent à une journée nationale d’action interprofessionnelle avec grèves et manifestations le 10 septembre 2013 pour ne pas laisser les propositions du MEDEF faire la loi et pour imposer d’autres choix au gouvernement. le tract unitaire

MANIFESTATIONS

MARDI 10 SEPTEMBRE 2013

A CAEN - place St-Pierre à 10h30

A LISIEUX - place F. Mitterrand à 10h00

A VIRE - place de l’horloge à 17h30

 

 

Repost 0
Published by Sud Collectivités Territoriales Basse-Normandie - dans Retraites
commenter cet article
5 août 2013 1 05 /08 /août /2013 15:55

Appel du collectif « La retraite, une affaire de jeunes » (2013)

 

« Je demande à être jugé sur deux choses : la justice et la jeunesse » François Hollande, 2012 

Le gouvernement s’engage dans une nouvelle réforme des retraites. A l’heure où Y. Moreau a rendu son rapport concernant les évolutions du système, 18 organisations de jeunesse, syndicales, politiques ou associatives ont décidé de se réunir en collectif pour faire entendre un mes-sage : les jeunes refusent une réforme qui se traduirait par un allongement de la durée de cotisation et une baisse des pensions. Une réforme juste et favorable aux jeunes est possible, mais pour cela le gouvernement doit se démarquer des conclusions du rapport Moreau. 

Face à la précarité et au chômage des jeunes, renforçons notre système de protection sociale 

Jeunes travailleurs et travailleuses, étudiant-e-s, en recherche d’emploi ou en insertion, nos parcours sont divers mais nous souffrons des mêmes maux, aggravés par la crise économique. Trop âgés pour bénéficier de la protection familiale, mais trop jeunes pour accéder aux mini-ma sociaux, nous nous situons à un nouvel âge de la vie à la marge des protections sociales et voyons la solidarité nationale se réduire à peau de chagrin au gré des différentes réformes. 

La dernière en date concerne le système de retraites. Alors que l’accès au premier emploi est de plus en plus tardif, que la précarité est la norme, et tout particulièrement pour les femmes, allonger la durée de cotisation est pour nous le signal inacceptable qu’il ne faudra plus comp-ter sur un système de retraites solidaire qui garantisse une protection de haut niveau. Cette mesure est d’autant plus incompréhensible qu’elle allongerait encore les files d’attentes à Pôle Emploi en maintenant des salariés plus âgés en activité. Comment prétendre agir contre le chô-mage en refusant de faire de la place à notre génération dans le monde du travail ? C’est pourquoi nous refusons tout allongement de la du-rée de cotisation et revendiquons un système de retraite par répartition qui prenne en compte les évolutions de notre société et les nouveaux temps de la vie pour notre génération. 

Pour sortir de la crise, misons sur la jeunesse ! 

Dépourvu-e-s d’une protection sociale aujourd’hui, nous ne tolérerons pas que soit en plus mise à mal celle dont nous bénéficierons demain. Le système de retraite par répartition repose en effet sur les jeunes d’aujourd’hui et sur la confiance qu’ils et elles portent au système de protec-tion solidaire. 

Notre formation est un investissement de tous les jours pour notre avenir et celle du pays. C’est avec une jeunesse qualifiée et préparée que nous sortirons des difficultés de la crise. Cette période doit être reconnue comme telle au lieu de nous pénaliser. 

Parce que le statu quo n’assurera pas la pérennité du système de retraite par répartition, nous réclamons des réformes qui s’attaquent au vrai problème : le manque de recettes lié en grande partie au chômage de masse. En particulier, des politiques publiques favorisant l’emploi des jeunes et leur accès au droit commun sont une nécessité sociale et économique. 

Nous revendiquons : 

* La validation des années de formation dans le calcul des retraites. 
* La prise en compte des périodes d’apprentissage, de stages, et leur réglementation, afin qu’ils ne constituent pas des emplois déguisés. 
* La prise en compte des périodes d’inactivités forcées, périodes où les jeunes cotisent de manière inégale. 

Nous, organisations de jeunesse, syndicales, associatives, politiques, seront à l’initiative dans les prochains mois pour porter la voix des jeunes. Nous n’accepterons pas un nouveau recul de nos droits. Nous appelons les jeunes à se mobiliser pour faire entendre au gouvernement ces solutions justes. Nous appelons le gouvernement à rejeter les préconisations de ce rapport et à ouvrir de larges négociations avec l’ensemble des acteurs sociaux. Un débat de cette ampleur ne saurait être discuté en quelques semaines ou confisqué à la société. De plus, déjà absents de la conférence sociale du 20 et 21 juin, nous avertissons les pouvoirs publics : le débat sur les retraites est trop important pour s’effectuer en catimini et au pas de course pendant l’été. Il ne peut y avoir de réforme au nom des jeunes sans les jeunes.

Repost 0
Published by Sud Collectivités Territoriales Basse-Normandie - dans Retraites
commenter cet article
29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 14:20

Les dispositions de l'article 27-II du décret no 2003-1306 du 26 décembre 2OO3 qui permettaient à un fonctionnaire admis à la retraite en cours de mois de continuer à bénéficier de son traitement jusqu'à la fin du mois civil en cours ont été supprimées depuis le 1er juillet 2011.

Circulaire ministerielle du 20 mai 2011.

Tous fonctionnaires admis à la retraite depuis cette date se voit interrompre son traitement dès le jour de cessation d'activité. 

Exception: mise à la retraite pour invalidité ou atteinte de la limite d'age.

Exp: Un agent dont le dernier jour d'activité sera le 1er aout, ne percevra plus sont traitement àcompter du 2 août.  

Sa pension sera dû à compter du1er septembre et versée à la fin du mois de septembre.

 

CONSEQUENCE: Fixer sa date de départ en retraite en fin de mois plûtot qu'en début 

 

 

 
Repost 0
Published by Sud Collectivités Territoriales Basse-Normandie - dans Retraites
commenter cet article
24 octobre 2010 7 24 /10 /octobre /2010 12:30

 Manifestation unitaire mardi 26 Octobre 2010 à Caen Place du Théatre à 17H 

Appel à la GREVE  jeudi 28 Octobre  et  Manifestation   à Caen à 10H  Place St Pierre

Repost 0
Published by Sud Collectivités territoriales Basse-Normandie - dans Retraites
commenter cet article
10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 17:41

Plus de 50 000 manifestants dans les rues de Caen ce 12 Octobre record battu!

Au Medef :  salariés, étudiants et lycéens, a peine arrivéde la Fac en prenant le périphérique se sont fait accueillir par les CRS. On voit bien que Medef et gouvernement marchent main dans la main.

Retrait du projet de loi

Demain Assemblée Générale dans les différents secteurs.

Et Samedi 16 Novembre dans la rue Tous ensemble Privé-Public

 

A Caen Place St Pierre à 14h 30

 

 

 

 

COMMUNIQUÉ DES ORGANISATIONS

CFDT, CFTC, CGT, FSU, Solidaires, UNSA

 

La mobilisation sur les retraites entre dans une phase décisive

 

Les mobilisations et le soutien de la population ont contraint le gouvernement à annoncer hier quelques mesures ciblées et limitées. Dans le même temps, il accélère le processus par un vote anticipé des articles 5 et 6 de la loi portant sur les mesures d’âges.

 

Ces annonces ne sont pas de nature à modifier le caractère injuste et inefficace de la loi sur les retraites dénoncé par une large majorité des salariés et toutes les organisations syndicales.

 

Le gouvernement diffuse des contrevérités concernant la pénibilité du travail, le financement de nos retraites, la justice de la réforme, l’amélioration du sort des femmes…

 

Après avoir refusé le dialogue avec les organisations syndicales, être passé en force à l’Assemblée Nationale, il contraint et précipite le débat au Sénat. Il espère désamorcer le processus de mobilisation qui s’amplifie.

 

La détermination des organisations syndicales à agir contre cette réforme injuste reste intacte.

 

Les organisations syndicales réaffirment leur ferme attachement à la retraite à 60 ans et à la possibilité de partir à 65 ans avec une retraite à taux plein.

 

Elles exigent la tenue d’un véritable débat pour la prise en compte d’alternatives permettant de garantir l’avenir de notre système de retraite par répartition.

Une autre réforme juste et efficace est possible.

 

Le 12 octobre s’annonce comme une journée de grèves et manifestations de très grande ampleur comme en témoignent les multiples appels unitaires dans les secteurs professionnels et les départements.

 

C’est pourquoi les organisations syndicales CFDT, CFTC, CGT, FSU, Solidaires, UNSA vont mettre à profit les prochains jours pour élargir et amplifier la mobilisation de toutes et tous pour qu’elle soit déterminante. Elles appellent leurs organisations à prendre ensemble des initiatives dans les territoires, les entreprises et les administrations. La tenue d’assemblées générales et l’organisation de consultations unitaires des salariés sur leur lieu de travail pourront permettre de définir démocratiquement le rythme, les formes et les suites de l’action.

 

Les organisations syndicales décident d’ores et déjà d’un nouveau rendez-vous de manifestations permettant la convergence des mobilisations interprofessionnelles et intergénérationnelles le samedi 16 octobre 2010.

 

Elles se reverront le 14 octobre pour évaluer à nouveau la situation et envisager les suites.

 

8 octobre 2010

Repost 0
Published by Sud Collectivités territoriales Basse-Normandie - dans Retraites
commenter cet article
8 octobre 2010 5 08 /10 /octobre /2010 10:55

RETRAITES .....RETRAIT DU PROJET DE LOI

                    Manifestation à Caen le 12 octobre 2010

                               rendez vous à 10 h place St Pierre

                                                            "Tous dans la rue à défendre nos droits"

                 et  à 13 h à la FAC de Caen départ vers le MEDEF par le Périphérique  

 

         A partir du mercredi 13 Octobre 2010  organisons ensemble les actions.

         A Caen la mer des assemblées générales sont prévues pour déterminer les suites et les actions futures:

 

          Assemblée générale chaque matin: de 9 h à 10 h

le mercredi 13  octobre

le jeudi 14 octobre

le vendredi 15 octobre

salle de réunion du local syndical 15 avenue Albert Sorel 14000 Caen

 

  Un préavis de grève illimitée a été déposé par Sud CT Bn

                                               008

 

                                                       

Repost 0
Published by Sud Collectivités territoriales Basse-Normandie - dans Retraites
commenter cet article
24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 17:34

40 000 manifestants le 23 septembre à Caen, venez battre des records le samedi 2 Octobre

 

Une fois de plus le gouvernement Fillon adopte une attitude totalement fermée, malgré plus de 3 millions de manifestant-e-s qui refusent le projet de loi. L’intoxication gouvernementale sur l’inéluctabilité du report à 62 ans de l’âge légal du droit au départ et à 67 ans pour une retraite sans décote ne fonctionne pas. L’aggravation des injustices et des inégalités engendrées par leur contre-réforme et le choix de faire supporter l’essentiel du financement par les salarié-e-s ne passent plus.
 
Contrairement à ce qu’affirme le gouvernement, l’idée qu’il existe des alternatives crédibles grandit de jour en jour notamment celles appuyées sur une nouvelle répartition des richesses pour maintenir et améliorer le système de retraites par répartition. 
 
Tous et toutes dans la rue, le samedi 2 octobre !
Au lendemain de la journée de grève et manifestations du 23, l’ensemble des organisations syndicales nationales appellent à des manifestations partout en France le samedi 2 octobre.
 
Prolongeant les très fortes mobilisations du 7 et du 23 septembre, les manifestations du samedi 2 octobre permettront de nous rassembler encore plus nombreuses et nombreux : salarié-e-s du secteur privé et du secteur public, chômeurs/ses, retraité-e-s, jeunes, nous serons des millions dans la rue pour exiger le retrait du projet de loi concocté par le patronat et le gouvernement.
 
La lutte s’enracine dans le pays
Le 23, il y a eu énormément de manifestant-e-s et aussi beaucoup de manifestations dans des petites villes où cela n’est pas courant : c’est un signe fort du rejet très massif du projet de loi, dans l’ensemble de la population.
De même, la participation des salarié-e-s du secteur privé aux manifestations se renforce.
Des blocages ont été organisés de manière unitaire dans plusieurs zones industrielles.
 
La construction d’un mouvement reconductible est nécessaire
L’Union syndicale Solidaires affirme qu’un affrontement central avec le gouvernement est nécessaire pour gagner.
Plusieurs assemblées générales représentatives de grévistes se sont prononcées en ce sens. Des syndicats, et pas seulement Solidaires, prennent position pour la grève générale.
Un appel de syndicalistes unitaires circule : www.syndicalistesunitaires.org
L’idée de grève générale progresse. Nous pensons qu’il est de la responsabilité des organisations syndicales de donner aux salarié-e-s tous les outils pour la construire.
 
Unité dans l’action, pour gagner le retrait du projet !
Six organisations syndicales ont décidé de repousser la prochaine journée nationale de grèves et manifestations au 12 octobre. Encore une fois, nous regrettons ce refus de « battre le fer quand il est chaud » et n’avons pas signé le communiqué décidant cette date bien éloignée ; mais nous en prenons acte et réaffirmons notre volonté de tout faire pour que les salarié-e-s gagnent le bras de fer engagé par le gouvernement.
 
L’Union syndicale Solidaires
·    appelle à une forte mobilisation nationale le 2 octobre
·    soutient les grévistes qui ont reconduit le mouvement
·    réaffirme la nécessité d’un mouvement de grève d’ampleur, le plus rapidement possible

Repost 0
Published by Sud Collectivités territoriales Basse-Normandie - dans Retraites
commenter cet article