Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du syndicat Sud Collectivités territoriales Basse-Normandie

Retrait(es) du projet de loi : manifestation 7 septembre 10h Place St Pierre à Caen

27 Août 2010, 13:36pm

Publié par Sud Collectivités territoriales Basse-Normandie

Grève et manifestations unitaires le mardi 7 septembre 2010

Relèvement de l’âge légal de la retraite. Baisse des pensions par le report de l’âge de la décote. Allongement de la durée de cotisations nécessaire pour une retraite à taux plein. Les « solutions » du gouvernement ne s’en prennent qu’à une seule classe sociale, celle des travailleurs. Salariés en activité, en retraite, au chômage, jeunes en formation : nous devrions payer une crise qui n’est pas la nôtre, mais celle du système capitaliste. Secteurs public et privé, nous sommes tous concernés !

Nous avons des propositions, car d’autres choix sont possibles

 

L’âge de la retraite, le niveau des pensions, le nombre d’années de cotisation, ne sont ni le résultat d’un calcul démographique, ni l’expression d’un équilibre économique neutre, ce sont des choix politiques.

 

Le partage des richesses, c’est possible !

 

- Maintien de l’âge actuel de départ en retraite

- Départ anticipé pour les travaux pénibles

- 37,5 annuités de cotisation pour une retraite à taux plein

- Indexation des pensions sur les salaires

- Pas de retraite inférieure au SMIC

 

De l’argent, il y en a !

 

- 212 milliards d’euros de bénéfices pour les entreprises françaises du CAC 40 entre 2007 et 2009

- 3 milliards par an de « niches fiscales » réservées aux 1 % plus riches

- 15 milliards d’exonérations de cotisations sociales (stock-options, intéressement, mesures « pour l’emploi »)

- 36 milliards de dividendes distribués aux actionnaires des entreprises du CAC 40 en 2009

- Entre 2004 et 2007, les 0,01 % les mieux payés ont gagné 40 % de plus

 

Grève générale : retrait du projet de loi

 

Eric Woerth, ministre du Travail, assure l’avenir de ses riches ami-e-s, Bettencourt et compagnie ...

Occupons-nous de notre avenir, de nos retraites !

 

Lors de l’intersyndicale du 23 août, l’Union syndicale Solidaires a proposé qu’une suite rapide à cette journée du 7 soit décidée unitairement. Cela n’a été retenu, pour le moment, par autres organisations syndicales. L’intersyndicale se réunit à nouveau le 8 septembre, elle devra décider des suites unitaires à donner rapidement à la mobilisation. D’ici là, réussissons le 7, débattons des suites, organisons-nous pour gagner ! Le 7 septembre, débute l’examen du projet de loi au Parlement, le compte à rebours a commencé.

 

Grève et manifestations unitaires le mardi 7 septembre 2010

Voir les commentaires

C'est maintenant ou jamais!

22 Juillet 2010, 14:49pm

Publié par Sud Collectivités territoriales Basse-Normandie

 

Ils nous ont baissé les salaires. Ils nous augmentent la TVA à 18%. Ils nous obligent à prendre notre retraite à 67 ans. Ils nous prennent 20 jours par année travaillée.

Ils suspendent les conventions collectives quand ils veulent. Ils gèlent nos pensions et vont bientôt nous les baisser. Les services publics deviennent des simples sources de profits.

 

Marche vers Bruxelles. Contre la réforme du droit du travail et pour les Droits Sociaux. De Saragosse, le 14 août, à Bruxelles le 27 septembre.

Nous marchons contre le pessimisme qu’ils nous inculquent, contre la dictature des Marchés et des gouvernements à leur service, contre la logique du Capital. Une autre économie est possible : basée sur le partage des richesses, du travail et des soins. ; sans faire payer la crise aux immigré-e-s.

La Grève Générale et les mobilisations du 29 septembre sont un début pour une solution populaire et sociale à la crise écologique, économique et financière.  

Nous marchons contre l’exploitation de la classe ouvrière, contre la destruction et la privatisation de tout ce qui est public en Europe. Nous allons au Parlement Européen, en exigeant qu’ils freinent l'Europe des Marchés et commence à construire l'Europe des travailleurs et des citoyens.

Nous marchons contre les réformes antisociales de l'Etat Espagnol Le gouvernement espagnol, avec d’autres en Europe : réduit le salaire des fonctionnaires,

gèle les autres salaires,

gèle les pensions de retraite,

augmente la TVA qui touche indistinctement riches et pauvres …

 

Et surtout, ils n'augmentent pas les impôts des riches, n'éliminent pas les paradis fiscaux, ne luttent pas contre l'économie informelle, ne s’attaquent pas la fraude fiscale, n'exigent pas la condamnation des responsables de la crise, n'inquiètent pas les banquiers, les spéculateurs et les multimillionnaires qui jouent avec l'argent public.

 

 

Nous ne nous rendrons pas !

Si nous ne luttons pas, ils vont tout nous voler !

Tous dans la rue, c’est maintenant ou jamais !

 

 

Le texte de l’appel des organisations d’Aragon - Espagne  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Retraites : Retrait du projet de loi!

19 Juillet 2010, 08:56am

Publié par Sud Collectivités territoriales Basse-Normandie

Retraite : Sarkozy et le gouvernement devront reculer !

 

Le Conseil des ministres du 13 juillet a validé le projet de loi sur les retraites ; la veille, Sarkozy s’était montré « droit sur ses talonnettes » réaffirmant qu’il n’y avait point de salut en dehors de cette « réforme ». Lors du Bureau national Solidaires du 7 juillet, les organisations ont confirmé le mandat pour les semaines à venir, comme l’indique ces extraits du compte rendu :

 

Le bilan de la journée du 24 juin est très positif, d’autant que la date n’était pas évidente pour réussir une mobilisation. Cette

journée a permis de franchir un cap dans la construction du rapport de forces contre le gouvernement et des suites à mettre en oeuvre.

Les annonces concrètes faites par le gouvernement ont sans aucun doute favorisé cette mobilisation.

Une prochaine intersyndicale nationale est prévue le 23 août. La revendication sur le retrait du projet de loi ne faisant pas consensus, c’est la formulation « réforme injuste et inacceptable » qui est pour l’heure retenue. Le contexte général actuel et « les affaires » auxquelles sont mêlés plusieurs membres du gouvernement peuvent rendre les choses plus difficiles pour celui-ci.

 

Notre profil reste le même : il faut obtenir le retrait du projet de loi. Seul un rapport de forces d’ampleur permettra d’atteindre ce but ; celui-ci passe par la grève générale interprofessionnelle reconductible.

 L’enjeu de la rentrée sera multiple :

il faut absolument réussir la journée du 7 septembre ;

essayer d’impulser dès le lendemain dans un nombre significatif de secteurs des mouvements de grèves reconductibles qui soient en capacité d’enclencher rapidement un mouvement d’ampleur ;

imposer une journée nationale de manifestations sur l’ensemble du territoire le samedi 11 septembre.

 

 Même si elle n’est pas de même nature et beaucoup plus lointaine, la date du 29 septembre doit être gardée en tête comme échéance à venir de mobilisation au niveau européen sur nos propres bases (en lien avec nos partenaires européens : syndicats « alternatifs », mouvements sociaux…). Cette stratégie s’inscrit dans un calendrier parlementaire qui sera très serré.

Seules des grèves bloquantes permettront de stopper la réforme.

Voir les commentaires

Mouvement du 24 juin 2010

25 Juin 2010, 13:22pm

Publié par Sud Collectivités territoriales Basse-Normandie

IMGP0432 IMGP0436
IMGP0432
IMGP0440IMGP0444

Manifestation à Caen le jeudi 24 juin 2010 un cortège très fourni 25 000 personnes (environ).

Voir les commentaires

Retraites : 24 juin : 60 ans - 6 derniers mois

31 Mai 2010, 16:13pm

Publié par Sud Collectivités territoriales Basse-Normandie

Nouvelle journée d'action pour la défense des retraites

le jeudi 24 juin 2010 10H Place St Pierre à Caen008

Voir les commentaires

Retraites : 15 000 manifestants à Caen

27 Mai 2010, 15:36pm

Publié par Sud Collectivités territoriales Basse-Normandie

043.JPG

 

15 000 manifestants à Caen ce jeudi 27 Mai 2010 demandent le maintien de la retraite à 60 ans.

Ce n'est qu'un début continuons le combat.

Voir les commentaires

La retraite on ne va pas s'en priver! Criions le 27 mai

20 Mai 2010, 11:03am

Publié par Sud Collectivités territoriales Basse-Normandie

RETRAITES.jpg100_4856.JPG

 

La lutte des classes existe,

 et le patronat la mène très efficacement, pour lui.

Et si on inversait la tendance ?

Nous revendiquons :

 

Départ à 60 ans à taux plein, Calcul sur les 6 derniers mois, Suppression de la décote, 37,5 annuités pour tous et maintien de la catégorie active, Pas de pensions inférieures au SMIC.

 

Répartition des richesses, oui ! Capitalisation, jamais !

 

C’EST SIMPLEMENT NOS DROITS

 

Manifestation Caen le jeudi 27 Mai à 10h30 place St Pierre

 

télécharger le préavis de grève sur sudct.org

Voir les commentaires

Manif Caen 23 Mars 2010

23 Mars 2010, 14:48pm

Publié par Sud Collectivités territoriales Basse-Normandie

100_4863.JPG

Plus de 10 000 manifestants dans les rues de Caen ce mardi 23 Mars 2010. Les Solidaires étaient de sortie.
Cette journée de mobilisation en appelle d'autres.

Voir les commentaires

Et voilà le travail : on ne doit pas perdre sa vie à la gagner!

15 Mars 2010, 17:12pm

Publié par Sud Collectivités territoriales Basse-Normandie

Les 9 et 10 mars 2010, 500 à 600 militants de terrain de l’union syndicale Solidaires se sont réunis à Paris et Montreuil pour deux journées d’échange, de réflexion et de formation sur les actions des équipes syndicales de « Solidaires » engagées sur les questions du travail... Ils venaient de tous les secteurs professionnels, public, privé, grandes entreprises, industrie, chimie, commerces, banques, etc.
Durant la journée du 9 mars, les militants se sont réunis dans une vingtaine d’ateliers pour échanger sur leurs pratiques, leurs expériences, leurs résultats et leurs actions syndicales sur les questions du travail (les restructurations, l’action juridique, le recours aux inspecteurs du travail, les risques psycho sociaux, les pratiques d’enquêtes des CHSCT, l’action sur l’amiante et sur toutes les substances dangereuses, etc . Ce sont plus de 40 heures de débats qui nous ont permis collectivement de progresser et de construire les bases d’actions collectives sur la question du travail.

La journée du 9 mars s’est conclue par la représentation par la Compagnie Naje de la pièce de théâtre-forum « les Impactés », construite à partir du vécu des salariés de France télécom. Ce fut là aussi un moment intense d’échange.

Le 10 mars, nous avons poursuivi nos travaux en séance plénière par le matin deux débats, le premier sur les risques physiques avec la participation d’Attac et de la fondation Copernic, puis sur les risques psycho-sociaux avec le SNPST et la revue Santé et travail. L’après midi fut consacrée à un premier rendu sur le travail en ateliers de la veille suivi par un débat général sur l’action des équipes Solidaires et les perspectives à dégager suite à ces journées. Tout au long de ces deux journées, plusieurs ergonomes, sociologues, médecins, acteurs de la santé au travail au sens le plus large sont venus à notre invitation assister à nos échanges. Nous prendrons appui sur cette expérience pour confronter, enrichir nos points de vue et élargir encore plus les angles d’approches.

Il ressort de ceux deux journées une volonté commune de poursuivre un travail de structuration en réseaux avec la poursuite des échanges qui permettent de dépasser l’isolement dans lequel chacun se trouve, des demandes importantes pour développer des formations indispensables pour tous les représentants du personnel (CHSCT mais aussi CE, DP, Représentants syndicaux...)

Il apparait nécessaire aussi de poursuivre et affermir nos échanges avec des acteurs engagés (réseaux, chercheurs, praticiens, syndicats...) pour parvenir à trouver un ou des cadres communs.

Enfin, pour l’ensemble des centaines de militants présents, il s’agit désormais de trouver les voies pour remettre les questions du travail au coeur de l’action et de l’activité syndicale au même titre que les questions des salaires, de l’emploi et de service public. Cela passe, entre autres, par la démultiplication au niveau des Solidaires locaux des journées « Et voilà le travail » et par la perspective et la préparation d’une résolution spécifique de l’Union syndicale Solidaires pour son congrès 2011.

Voir les commentaires

Le 23 on est dans la rue!

15 Mars 2010, 16:54pm

Publié par Sud Collectivités territoriales Basse-Normandie

Tous en grève, public, privé

le mardi 23 Mars 2010

Caen Place St Pierre 10h

Faisons converger nos luttes !


Emploi – Précarité – Retraites - Salaires

 

Le gouvernement ne répond pas à l’exigence des agents de la Fonction Publique Territoriale. Au contraire, au nom de la crise, le Président Directeur Général de notre République désigne le bouc-émissaire : les fonctionnaires.

 

Trop, c’est trop !

Enfin ! Les syndicats dans l’unité appellent à une journée d’action, de grève et de manifestations le mardi 23 mars 2010. Cette journée ne doit pas rester sans lendemain et en appelle d’autres. La grève générale se construit, elle ne se décrète pas !

 

Des licenciements ont lieu même dans les entreprises qui font des bénéfices comme chez Total.

La casse des services publics est en marche depuis plusieurs années. Pourquoi la santé, l’éducation, les transports, l’énergie, les communications, la Poste, la recherche devraient obéir à une logique de marché et non plus servir le bien-être du plus grand nombre ?

 

Dans les collectivités territoriales, nos élus appliquent la même logique libérale : individualisation des rémunérations, gel ou suppressions des emplois publics, privatisations des services, restructurations….

 


Des suppressions d’emploi !

L’emploi est dans une situation catastrophi-que : les entreprises ferment ou restructurent à tour de bras pour ne pas baisser le niveau de rémunération des actionnaires.

Après des suppressions massives dans la Fonction Publique d’État, les services publics locaux sont dans la ligne de mire du gouvernement. La suppression de la taxe professionnelle et la mise en place de la « Réforme territoriale » auront des conséquences sur l’emploi dans nos collecti-vités. 

 

Sud Collectivités Territoriales exige :

 

u le retrait du projet de Réforme territoriale,

u l’abrogation de la loi dite de mobilité qui fragilise autant les agents de la Territoriale que ceux de la Fonction Publique de l’État,


u le maintien du statut des fonctionnaires seul garant de l’égalité de tous.

 


Une précarité organisée !

Les agents des collectivités territoriales sont à 30% non titulaires.

Cette précarité organisée par nos élus n’est pas admissible.

 

Sud Collectivités Territoriales demande :

 

u une loi cadre de titularisation de l’en-semble des personnels précaires travaillant dans les collectivités territoriales.

 

Des hausses de salaires ;

oui, c’est possible !

Les salaires de la Fonction Publique Territoriale ne sont pas mirobolants. Les augmentations du point d’indice ne rattrapent même pas l’inflation. Certains maires ou présidents ne trouvent pas mieux que de créer des primes dites « au mérite » dans le cadre de la Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC), véritable individualisation des rémunérations mettant un terme à l’unicité de la Fonction Publique.

 

Sud Collectivités Territoriales exige :

 

u l’augmentation conséquente du point d’indice,

u un salaire minimum à 1 500 euros nets,

u 65 points d’indice de tous les échelons pour rattrapage de perte de salaire.

De la retraite, on ne va pas se laisser dépouiller !

On en parle depuis longtemps et rien n’est résolu. À force d’exonérer les cotisations sociales des entreprises, le gouvernement a organisé le déficit des caisses de retraite.

Le régime de la CNRACL, commun aux agents des Fonctions Publiques Hospitalière et Territoriale, n’est pas déficitaire.

Pour renflouer le régime général, parce que les patrons n’ont pas payé leurs cotisations, on nivelle les retraites des salariés du privé et du public vers le bas.

 

Sud Collectivités Territoriales exige :

 

u la retraite pour tous à 60 ans à taux plein,

u le maintien de la base de calcul sur les 6 derniers mois,

u la garantie du taux de remplacement de 75 % du salaire,

u la suppression de la décote, véritable pénalité,

u le retour à 37,5 annuités,

u un niveau de pension minimale au moins égal au SMIC,

u le départ à la retraite dès 55 ans pour les métiers pénibles, dits de la « catégorie active ».

 

 Le gouvernement a su aider ses banques à coup de milliards. Demandons le partage des richesses de ce pays.

Les salariés réclament leur dû !

Tous en grève, public, privé

le mardi 23 Mars 2010

Caen Place St Pierre 10h

Faisons converger nos luttes !


 


Grève et manifestation à Caen à l’appel de : Solidaires, CGT, CFDT,FO, UNSA, FSU

Voir les commentaires

<< < 10 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 > >>