Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du syndicat Sud Collectivités territoriales Basse-Normandie

Vers un meilleur déroulement des carrières de la filière culturelle

5 Mars 2008, 16:37pm

Publié par Sud Collectivités territoriales Basse-Normandie

Fonction publique territoriale
Un ensemble de blocages freine aujourd'hui le déroulement de carrière des agents territoriaux de la
filière culturelle. Le Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT) s'est saisi de la
question. Il a adopté à l'unanimité, le 20 février, un rapport de sa formation spécialisée chargée des
questions statutaires qui tente de répondre aux difficultés existantes. Les questions qu'aborde ce
rapport concernent un nombre relativement important d'agents : environ 20.660 agents de catégorie B
et 8.800 agents de catégorie A pour la sous-filière "enseignement artistique", et 12.670 agents des
catégories B et A pour la sous-filière "patrimoine et bibliothèques".
En ce qui concerne la sous-filière "enseignement artistique", le CSFPT propose de fusionner les deux
cadres d'emplois d'assistant d'enseignement artistique et d'assistant spécialisé d'enseignement artistique
(catégorie B) dont les statuts sont très proches. Le nouveau cadre d'emplois comprendrait deux grades.
Le rapport se penche aussi sur la situation particulière des professeurs des écoles supérieures d'art,
dont 46 sur 52 sont gérées par des municipalités, les autres relevant de l'Etat. Bien qu'ayant la même
formation initiale, les professeurs des écoles territoriales ont un traitement inférieur à leurs collègues
de l'Etat. Cette situation empêche la mobilité d'une fonction publique vers une autre. Pour remédier au
problème, le CSFPT suggère de modifier le cadre d'emplois des directeurs d'établissements
d'enseignement artistique qui serait appelé à intégrer dans ses missions l'enseignement dans les écoles
supérieures d'art.
En ce qui concerne la filière "patrimoine et bibliothèques", un des problèmes est la surqualification des
candidats aux concours de catégorie B (assistants et assistants qualifiés de conservation du patrimoine
et des bibliothèques). "L'absence de postes mis au concours" les oblige à passer des concours de
catégorie B de niveau Bac+2 "alors qu'ils exerceront les missions du cadre d'emplois supérieur",

indique le rapport. Pour remédier à cela, le CSFPT propose de réserver les deux premiers grades des
cadres d'emplois aux agents exerçant des missions à responsabilité, notamment d'encadrement d'agents
de catégorie C. L'accès à ces grades s'effectuerait exclusivement par voie de concours interne ou de
promotion interne. "L'accès à partir du troisième grade serait alors réservé au concours externe à
Bac+2 et les missions seraient bien celles nécessitant une expertise", poursuit le rapport. Ces
propositions seraient aptes à "empêcher un contournement du recrutement", indique Jean-Claude
Lenay (Interco-CFDT), rapporteur au CSFPT.
Pour les agents de catégorie A (conservateurs du patrimoine, attachés de conservation du patrimoine,
conservateurs de bibliothèques et bibliothécaires), le conseil supérieur préconise de supprimer divers
obstacles liés à la promotion interne.
Selon Jean-Claude Lenay, la mise en oeuvre du rapport améliorerait la parité entre les fonctions
publiques et rendrait plus attractifs et plus lisibles les parcours professionnels au sein de la filière.
L'enjeu est important à la veille de massifs départs à la retraite. Reste le problème des agents non
titulaires particulièrement nombreux dans la filière. "Si un mieux est attendu, les propositions seraient
sans doute insuffisantes", concède le président de la formation spécialisée chargée des questions
statutaires.

Commenter cet article