Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du syndicat Sud Collectivités territoriales Basse-Normandie

Pour une augmentation générale des salaires

11 Février 2008, 18:33pm

Publié par Sud Collectivités territoriales Basse-Normandie

           

                                              

 

SAMEDI 16 FEVRIER

14 h. 30 -manifestation Place St Pierre – Caen

 

Pour une augmentation générale des salaires

et du pouvoir d’achat!


Les luttes pour l’augmentation des salaires se multiplient dans notre département, notre région et l’ensemble de notre pays. Ce sont les salariés de Renault Trucks qui débrayent et exigent leur dû. Ce sont aussi salariés de Benoist Girard à Hérouville, les salariés de Cama Sanders. Le premier février les salariés du commerce se sont  largement mobilisés pour exiger des augmentations de salaires.  Le 24 janvier, après le 20 novembre, les salariés des fonctions publiques d’Etat, de la santé et des collectivités territoriales ont fait grève et ont manifesté pour l’augmentation des salaires, des pensions, des retraites et des minima sociaux.


 

Partout une même exigence monte :

augmentez nos salaires et notre pouvoir d’achat!

 

C’est d’abord  le même vécu pour les salariés: « on n’y arrive plus. On n’arrive plus à boucler les fins de mois ». Le prix des produits alimentaires, des carburants, de l’énergie, de l’accès aux soins médicaux, de l’immobilier ont explosé ces derniers mois. Même l’INSEE annonce une hausse des prix de 2,6 % sur un an mais avoue qu’en enlevant de l’indice les téléphones portables et les écrans plasma on arrive déjà à plus de 5% !

Au total un français sur deux déclare avoir du mal à vivre avec les revenus de son foyer.

C’est ensuite le même constat dans les entreprises. Notre travail n’est pas reconnu, il n’y a aucune évolution des carrières, un tassement des salaires et une smicardisation généralisée. Le nombre de smicards a augmenté de 50 % en l’espace de 5 ans. Plus de 1,5 millions de salariés gagnent moins de 817 euros soit moins que le seuil de pauvreté. 50 % des salariés gagnent moins de 1500 euros. La France est un pays de bas salaires et de précarité.

 

L’argent existe, il est même surabondant.

 

Les profits ont explosé. Les entreprises du CAC 40 ont engrangé 100 milliards d’euros de bénéfices environ en 2007. Record battu ! La Société générale avoue une perte de 6,9 milliards d’euros suite aux spéculations sur les marchés financiers en Europe et aux USA. Pourtant elle se vante d’être encore bénéficiaire cette année !

Tout cet argent, fruit du travail des salariés dans les entreprises, au lieu d’aller aux salaires et à l’investissement va au capital, au patrimoine et à la spéculation financière. Les 40 plus grosses sociétés françaises devraient verser 31,8 milliards d’euros à leurs actionnaires pour 2007.

►L’Etat-employeur  au lieu de montrer l’exemple distribue l’argent au patronat. Il refuse d’augmenter les fonctionnaires mais distribue 65 milliards d’euros aux employeurs au titre des différentes aides sans contrepartie. Exigeons des services publics de qualité pour répondre aux besoins de la population.

 

Amplifions les mobilisations, interpellons le patronat et le gouvernement,

revendiquons pour que notre travail soit payé à son prix, déposons nos revendications.

Augmenter les salaires, les pensions, les retraites, les minima sociaux

c’est possible, c’est indispensable pour les salariés et leurs familles.

Commenter cet article