Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du syndicat Sud Collectivités territoriales Basse-Normandie

Caen Place St Pierre 14h30 samedi 2 octobre 2010

29 Septembre 2010, 08:47am

Publié par Sud Collectivités territoriales Basse-Normandie

  

Retrait du projet de loi

 

sur les Retraites!

Redistribution des richesses !

CAEN    PLACE ST PIERRE   14H30 samedi 2 octobre 2010

 

Manifester, faire grève et bloquer l’économie

Nous voulons le retrait de ce projet de loi sur les retraites : il est inamendable car aucune de ses dispositions n'est acceptable. Le gouvernement, aux ordres du patronat, défend les intérêts de classe des plus riches et se prépare à un affrontement direct avec les salarié-e-s : relevons le défi !

 

Les syndicats ont aujourd’hui la responsabilité d’organiser une grève générale, des actions pour bloquer le pays. Au lendemain du 23, des secteurs ont reconduit la grève, mais de manière encore trop isolée. Les appels intersyndicaux pour un mouvement dans la durée commencent à se multiplier. Des opérations de blocage des zones industrielles et des axes de communication s’organisent dans plusieurs villes.

Le 5 octobre, les sénateurs commenceront leurs débats sous la pression des salarié-e-s…Solidaires sera présent à Paris.

 

7 septembre, 23 septembre, 12 octobre… Et si au lieu d’1 jour toutes les 3 semaines, on se mettait en grève jusqu’au retrait du projet de loi ? Ensemble, allons-y dès que possible !

 

      

Des millions dans la rue, samedi 2 octobre

C’est nécessaire pour gagner ensemble

Voir les commentaires

Manifestation Caen samedi 2 octobre 2010

24 Septembre 2010, 16:34pm

Publié par Sud Collectivités territoriales Basse-Normandie

40 000 manifestants le 23 septembre à Caen, venez battre des records le samedi 2 Octobre

 

Une fois de plus le gouvernement Fillon adopte une attitude totalement fermée, malgré plus de 3 millions de manifestant-e-s qui refusent le projet de loi. L’intoxication gouvernementale sur l’inéluctabilité du report à 62 ans de l’âge légal du droit au départ et à 67 ans pour une retraite sans décote ne fonctionne pas. L’aggravation des injustices et des inégalités engendrées par leur contre-réforme et le choix de faire supporter l’essentiel du financement par les salarié-e-s ne passent plus.
 
Contrairement à ce qu’affirme le gouvernement, l’idée qu’il existe des alternatives crédibles grandit de jour en jour notamment celles appuyées sur une nouvelle répartition des richesses pour maintenir et améliorer le système de retraites par répartition. 
 
Tous et toutes dans la rue, le samedi 2 octobre !
Au lendemain de la journée de grève et manifestations du 23, l’ensemble des organisations syndicales nationales appellent à des manifestations partout en France le samedi 2 octobre.
 
Prolongeant les très fortes mobilisations du 7 et du 23 septembre, les manifestations du samedi 2 octobre permettront de nous rassembler encore plus nombreuses et nombreux : salarié-e-s du secteur privé et du secteur public, chômeurs/ses, retraité-e-s, jeunes, nous serons des millions dans la rue pour exiger le retrait du projet de loi concocté par le patronat et le gouvernement.
 
La lutte s’enracine dans le pays
Le 23, il y a eu énormément de manifestant-e-s et aussi beaucoup de manifestations dans des petites villes où cela n’est pas courant : c’est un signe fort du rejet très massif du projet de loi, dans l’ensemble de la population.
De même, la participation des salarié-e-s du secteur privé aux manifestations se renforce.
Des blocages ont été organisés de manière unitaire dans plusieurs zones industrielles.
 
La construction d’un mouvement reconductible est nécessaire
L’Union syndicale Solidaires affirme qu’un affrontement central avec le gouvernement est nécessaire pour gagner.
Plusieurs assemblées générales représentatives de grévistes se sont prononcées en ce sens. Des syndicats, et pas seulement Solidaires, prennent position pour la grève générale.
Un appel de syndicalistes unitaires circule : www.syndicalistesunitaires.org
L’idée de grève générale progresse. Nous pensons qu’il est de la responsabilité des organisations syndicales de donner aux salarié-e-s tous les outils pour la construire.
 
Unité dans l’action, pour gagner le retrait du projet !
Six organisations syndicales ont décidé de repousser la prochaine journée nationale de grèves et manifestations au 12 octobre. Encore une fois, nous regrettons ce refus de « battre le fer quand il est chaud » et n’avons pas signé le communiqué décidant cette date bien éloignée ; mais nous en prenons acte et réaffirmons notre volonté de tout faire pour que les salarié-e-s gagnent le bras de fer engagé par le gouvernement.
 
L’Union syndicale Solidaires
·    appelle à une forte mobilisation nationale le 2 octobre
·    soutient les grévistes qui ont reconduit le mouvement
·    réaffirme la nécessité d’un mouvement de grève d’ampleur, le plus rapidement possible

Voir les commentaires

Le 23 on continue le 24! Manif place St Pierre Caen 10h

17 Septembre 2010, 16:59pm

Publié par Sud Collectivités territoriales Basse-Normandie

Le vote des députés UMP à l’Assemblée nationale ne change rien. Les déclarations, droit dans

ses bottines, de Nicolas Sarkozy ne peuvent changer la réalité : la mobilisation ne cesse de

grandir.

Plusieurs millions de salariés se sont mobilisés le 7 septembre amplifiant les mobilisations

précédentes.

Les quelques mesurettes annoncées par le Président de la république ne modifient en rien la

régression sociale majeure portée par le projet de loi sur les retraites.

Dans la Fonction publique, les grévistes ont été de plus en plus nombreux, la colère de plus

en plus forte amplifiée par un contexte nauséabond dans lequel les suppressions de postes, le

gel des salaires, la dégradation des conditions de travail pèsent de plus en plus à l’approche,

notamment, de l’examen du projet de loi de finances 2011.

Solidaires « Fonction publique » appelle l’ensemble des personnels de la Fonction publique à

manifester et à faire grève le 23 septembre prochain.

Le 7 septembre et dans tous les rassemblements organisés depuis, partout en France et dans

tous les cortèges, un slogan grandit : Retrait du projet de loi.

Discuter pour améliorer les retraites, les pensions et notre système de protection sociale, oui

mais certainement pas sur la base du texte gouvernemental.

Face à la morgue et à l’entêtement idéologique du Président de la république et de son

gouvernement la mobilisation devra encore s’amplifier. Cela passe d’abord par la réussite de

la journée du 23 septembre. Mais un affrontement social majeur est indispensable !

D’ores et déjà des intersyndicales ministérielles ou d’établissements publics appellent les

personnels à se réunir en assemblée générale pour réussir la journée du 23 et créer les

conditions de la reconduction du mouvement de grève dès le 24 septembre.

En ce sens, Solidaires « Fonction publique »ainsi que la Fédération Sud Collectivités Territoriales ont déposé un préavis de grève illimitée à partir du 23 septembre !

Voir les commentaires

35 000 Manifestants à Caen 7 septembre

7 Septembre 2010, 15:52pm

Publié par Sud Collectivités territoriales Basse-Normandie

Plus de 35 000 Manifestants à Caen le 7 septembre 2010 pour la défense des retraites

link

Voir les commentaires

Gagner sur les retraites c'est possible!

7 Septembre 2010, 15:49pm

Publié par Sud Collectivités territoriales Basse-Normandie

Plus de 3 millions de manifestants dans toute la France, salariés du privé et du public, chômeurs, jeunes, retraités, ont exprimé leur colère et leur rejet d'un projet de loi injuste, inefficace, aggravant encore les inégalités. La journée de grèves et de manifestations organisée par l'intersyndicale a été un succès considérable avec de fortes grèves dans de nombreux secteurs.

 

Elle montre que ce projet de loi est fondamentalement refusé par la population.

Ce gouvernement, dont le seul souci est de complaire au patronat et aux plus riches, refuse d'envisager une nouvelle répartition de la richesse produite qui permettrait, sans problème, de financer nos retraites. Il n'a aucune légitimité pour conduire une réforme qui engage l'avenir des générations futures.

Pourtant et malgré le fait que journée d'action après journée d'action, la mobilisation devient de plus en plus importante, le gouvernement ne renonce pas. Après le refus de toute négociation, nous avons droit maintenant à une parodie de débat parlementaire, le président de la République voulant faire adopter par l'Assemblée nationale son texte à la va-vite dans les jours qui suivent. Son choix est clair : le passage en force.

 

Un bras de fer est donc engagé. Face à la détermination du gouvernement nous devons faire preuve d'une détermination plus grande encore.

 

Pour l'Union syndicale Solidaires, l'enjeu est aujourd'hui de forcer le gouvernement à céder. Il faut donc s'en donner les moyens. Les salariés doivent discuter et organiser la reconduction de la grève partout où cela est possible et il est de la responsabilité de l'intersyndicale de décider d'une suite à la hauteur des enjeux au 7 septembre, suite qui devrait avoir lieu dans les jours qui viennent.

Ce gouvernement ne cédera que contraint et forcé. Imposons-lui le retrait de ce projet !

Voir les commentaires