Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du syndicat Sud Collectivités territoriales Basse-Normandie

Réforme territoriale : attention aux suppressions de postes, de statut, de financement

22 Novembre 2009, 18:39pm

Publié par Sud Collectivités territoriales Basse-Normandie

Aujourd’hui, 18 novembre 2009, à l’appel de 3 organisations syndicales de Territoriaux (CGT, FSU, Sud), nous sommes présents pour exprimer notre mécontentement à Monsieur le Ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux et dire à nos patrons, Messieurs les maires de nos collectivités que cette contre-réforme est le démantèlement du service public et la mise à mort du statut de la fonction publique territoriale. Les politiques libérales de destruction de la fonction publique, avec notamment la Révision Général des Politiques publiques, continuent aujourd’hui en mettant en chantier le volet territorial.

L’étranglement financier imposé aux collectivités territoriales par la suppression de la taxe professionnelle justifiera la suppression d’un service public au service de tous les citoyens.

 

Le Président de la République Française, garant de l’égalité d’accès de tous les citoyens aux services publics, déclare qu’il y a trop de fonctionnaires territoriaux et qu’il faut, comme à l’Etat, supprimer massivement des emplois dans les collectivités territoriales. Ceci est tristement l’application des politiques libérales de la RGPP. L’attaque est maintenant clairement ciblée sur les territoriaux.

Cette réforme s’inscrit dans la logique libérale de privatisation des services publiques : Education, Santé et dernièrement La Poste.

La logique du marché ne doit pas être le maître mot de nos vies. A nous de décider collectivement, quelle société, quels services publics nous voulons pour demain !

 

La riposte doit être à la hauteur des risques que la société française court si le gouvernement Sarkozy arrive à ses fins et met en place cette réforme injuste pour les citoyens dans leur égalité d’accès aux droits

Nous refusons cette réforme antisociale puisqu’elle favorise une fois encore le capital en faisant un cadeau fiscal aux entreprises, transférant la charge de l’impôt sur les citoyens.

 

Nous refusons, nous agents de la territoriale de supporter les conséquences de cette réforme pour préserver nos emplois et notre statut.

 

Le 18 novembre est un premier rendez-vous pour qu’un large front de syndicats, d’associations, de partis politiques et de citoyens se crée pour réaffirmer le service public territorial garant de la solidarité et de l’égalité mis en œuvre avec les agents des collectivités confortés plus que jamais dans leur statut.

Voir les commentaires

Cap au Sud nouvelle édition

13 Novembre 2009, 15:24pm

Publié par Sud Collectivités territoriales Basse-Normandie

Enfin "Cap au Sud" est de retour:
Le petit journal qui informe sur la vie des sections,  de la  Fédé mais qui traite également  l'actualité.....sans oublier notre rubrique sur les missions des instances paritaires. A découvrir !!!! il faut nous le demander....

Extraits:

Infos fédé


La fédération Sud Collectivités Territoriales est installée à Paris depuis le mois de septembre . Après quelques réglages, la nouvelle équipe commence à trouver ses marques et entreprend un travail collectif pour continuer son développement. Désormais une permanence quotidienne est mise en place.

Des formations nationales seront dispensées en régions dès 2010. Un grand nombre d’agents territoriaux nous rejoint pour créer syndicats Sud Collectivités Territoriales : le dernier arrivé est le syndicat de Saint-Quentin dans l’Aisne.

N’hésitez pas à consulter le site de la fédération qui est certes en pleine restructuration mais vous trouverez par exemple des blogs ou des sites d’autres syndicats Sud CT qui comme nous luttent à la défense des agents de la Territoriale.
autre sujet


Toutes les raisons de se mobiliser

 

Les journées d’actions du semestre précédent ont montré que les salariés du public et du privé savent se mobiliser. Ces actions ponctuelles et limitées ont atteint leurs limites. L’intersyndicale nationale n’a pas voulu enclencher rapidement la vitesse supérieure pour donner un coup de semonce à notre Président directeur général de notre pauvre République.

Les raisons de se mobiliser fortement à nouveau ne manquent pourtant pas. Tout d’abord le prétexte à la crise économique continue ses ravages : chômage technique et licenciement de masse. Les plans sociaux s’enchaînent laissant sur le carreau de nombreux salariés au nom de la compétitivité pour le profit de quelques uns. Les pressions hiérarchiques n’en finissent pas de faire des dégâts : procédures disciplinaires et surtout la révélation au grand public de suicide en série à France Télécom que Sud PTT dénonçait depuis de nombreuses années. Oui, le travail tue !

Ensuite, le gouvernement anticipe la déréglementation du travail avec la loi sur le travail du dimanche. Le statut des fonctionnaires a été attaqué cet été avec la loi mobilité qui fragilise le statut des fonctionnaires d’Etat mais qui également modifie de nombreux articles de la loi de 84 pour les territoriaux.

Le rouleau compresseur libéral va poursuivre son entreprise de destruction de toutes les solidarités : privatisation de la Poste, réduction des effectifs de fonctionnaires, remise en cause, une nouvelle fois, de nos régimes de retraite et bien sûr la réduction du financement par les entreprises avec la suppression de la taxe professionnelle.

Voir les commentaires